Rechercher
  • EMBELYS

Sociocratie vs Holacratie, que choisir ?


Depuis ces dernières années, l’émergence de nouveaux modes de gouvernance en entreprise viennent largement remettre en question les méthodes actuelles (démocratie représentative ou autocratie). Face aux mouvances culturelles et sociologiques ainsi que la montée de l’individualisme, elles sont plus adaptées et contreproductives. C’est pourquoi les noms de Sociocratie et Holacratie deviennent récurrents dans le domaine professionnel. Similaires sur certains points, opposées sur d’autres, ces modes de management participatif suscitent l’intérêt.



Inventée fin des années 1960 par un ingénieur Hollandais nommé Gerard Endenburg, la Sociocratie est un nouveau style de gouvernance reposant sur quatre règles fondamentales :

  • la prise de décision par consentement reposant sur un débat argumenté.

  • les cercles qui représentent la structure fonctionnelle, avec pour chacun d’eux une mission et des objectifs.

  • le double lien où une personne du cercle inférieur est élu par son cercle et échange avec une personne désignée du cercle supérieur pour permettre une communication fluide.

  • l’élection sans candidat où pour occuper une fonction, un débat ouvert est initié dans le cercle aboutissant à une nomination par consentement. 


Exemple de coordination des cercles sociocratiques



L’Holacratie, remise au goût du jour en 2007 par une software américaine, est un mode de gouvernance en opposition avec le modèle pyramidal.

  • Elle promeut les petits effectifs avec des rôles bien déterminés et une mission locale pour chaque employé.

  • Des prises de décisions reposant sur l’écoute et la participation de chaque groupe sur le sujet.

  • Des rôles qui ne sont pas fixes et varient régulièrement en fonction des compétences des employés.

L‘Holacratie s’inspire notamment « des entreprise agile » et du « lean management ».

modèle de hiérarchie en Holacratie

Des aspects communs entre ces deux systèmes


L ’Holacratie partage des similitudes dans la forme avec la Sociocratie qui est plus ancienne. Les deux modes de gouvernances reposent sur une organisation avec un système de cercle qui coexistent et des prises de décisions s’appuyant sur des débats entre ces derniers. Là n’est cependant pas la seule ressemblance. Ces modèles permettent aux équipes de s’auto - organiser tout en conservant une hiérarchie. Celles-ci ne reposent pas sur le pouvoir mais sur une hiérarchie fonctionnelle qui redistribue le pouvoir à l’ensemble de l’entreprise.

Des différences dans le « fond » et les intentions


La Sociocratie vise une façon différente de gouverner au sein d’une entité lorsque l’Holacratie tend à réduire le plus possible la hiérarchie. Elle aura plus tendance à mettre l’accent sur l’autonomie des individus pour donner une plus grande conscience de l’entreprise alors que la Sociocratie est moins réglementée et tend à conserver plus de pouvoir et d'exploration dans les cercles sociocratiques. Ainsi la Sociocratie donne plus de choix, et l’Holacratie plus de structure. Aussi la Sociocratie fais moins de différences entre les rôles et les personnes lorsque l’Holacratie attribue des rôles bien définis à un employé en particulier.



Sociocratie ou Holacratie?


Afin de trancher entre ces deux modes, il faut tout d’abord trouver lequel est le plus adapté aux besoins de notre entité. Si l’on recherche de la structure, de la rigidité avec un mode opérationnel précis mais moins de contrainte hiérarchique, il faudra opter pour l’Holacratie. Cependant pour un mode plus humain au niveau des échanges lors des cercles participatifs mais toujours basée sur un rapport hiérarchique ce sera la Sociocratie, le plus à même de satisfaire les besoins de l’entité.

0 vue

© Embelys (SASU)

9 Parc de Diane 78350 Jouy-en-Josas

06 20 54 10 79
Créé par Les Carnets d'Hedi | Mentions légales | Politique de Confidentialité et Cookies